Contournement ouest de Nîmes : c’est parti
  • image
    Projet de contournement ouest de Nîmes
  • image
    Entre Alès et Nîmes, 28 km ont déjà été réalisés en 2x2 voies.
  • image
    28 000 à 35 000 véhicules par jour s’engouffrent dans la traversée de Nîmes par la RN 106.
 
Contournement ouest de Nîmes : c’est parti
Une concertation est ouverte jusqu’au 7 avril. Pour y voir plus clair sur ce nouveau projet routier qui concerne tous les habitants de l’Agglo, une réunion publique est proposée par les services de l’État le 13 mars, à Alès.
 

Très attendu, le projet de contournement ouest de Nîmes doit permettre de mieux relier la route d’Alès (RN106) à l’autoroute A9, en évitant les bouchons de Nîmes.
Le projet de création d’un barreau routier de 12 km, relancé en 2015 sous l’impulsion du Pôle métropolitain Nîmes-Alès, entre aujourd’hui en phase de concertation : jusqu’au 7 avril, le public peut donner son avis sur le programme et les objectifs, exprimer ses attentes et ses remarques. Les études pourront ensuite être affinées, puis le projet sera à nouveau soumis à la population dans le cadre de l’enquête préalable à la Déclaration d’Utilité Publique prévue en 2018.
Une réunion publique est prévue à Alès lundi 13 mars, à 18h30, salle du Capitole, place de la Mairie.

www.contournement-ouest-nimes.fr

Pour aller plus loin…

L’état des lieux : la RN 106, un axe sous dimensionné
La RN 106 est capitale en raccordant le basin alésien aux axes de transports rapides de l’arc méditerranéen. C’est pourquoi elle a déjà été aménagée en 2x2 voies avec un statut de route express entre Alès et La Calmette, sur 28 km. Au-delà, jusqu’à l’entrée nord de Nîmes, la route nationale alterne des créneaux à 2x2 voies et à 3 voies.
Plus au sud, l’itinéraire actuel de la RN106 s’inscrit directement dans la ville de Nîmes, constituant le boulevard ouest sur une longueur de 7 km environ. Ce boulevard traverse des zones urbaines de plus en plus denses jusqu’au giratoire de la sortie “Nîmes ouest” de l’A9.
La RN 106 supporte jusqu’à 45 000 véhicules par jour sur sa partie la plus chargée, sans être dimensionnée en conséquence. S’ensuivent des ralentissements et des congestions pour les usagers, ainsi que des nuisances pour les riverains.

Le projet : une nouvelle route de 12 km
Le projet de contournement ouest de Nîmes consiste à construire une nouvelle route sur environ 12 km, assurant la déviation par l’ouest de l’agglomération nîmoise : depuis la RN 106 au nord de Nîmes, jusqu’à l’A9 au sud.
Ce nouvel axe est pour le moment imaginé sous la forme d’une route en 2x2 voies, limitée à 110 km/h.
Quatre points d’échanges sont prévus au niveau de :

  • la RN 106 au nord de Nîmes,
  • la RD 999 (route de Sauve),
  • la RD 40 (route de Sommières),
  • l’A9 (nouvel échangeur situé sur la commune de Milhaud).

L’opportunité : un contournement nord de Nîmes ?
Le contournement ouest de Nîmes est compatible avec un barreau complémentaire vers la RN 113 qui constituerait cette fois le contournement nord de Nîmes. Les études et les travaux pourraient être concomitants.

Se renseigner, s’exprimer
Les dossiers, expositions et registres de concertation sont consultables pendant les heures d’ouverture des sites suivants :

  • Mairies de Caveirac, de Milhaud et de Nîmes
  • Préfecture du Gard et Hôtel du Département
  • Accueil de Nîmes Métropole
  • Accueil d’Alès Agglomération
  • Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Occitanie
  • Registre numérique sur www.contournement-ouest-nimes.fr
 
mardi 14 mars 2017
 
 
 
A lire aussi...
Dans le Gard, les éthylotests anti-démarrage sont installés à Alès
Contournement ouest de Nîmes : c’est parti