Alès Audace 6e, c’est parti !
  • image
    Présidée par Max Roustan, la conférence de presse de lancement d’Alès Audace 2017 avait réuni autour de la table les principaux partenaires du concours.
  • image
    Face aux organisateurs d’Alès Audace, lune des lauréates 2016, Adeline Constance a donné les raisons pour lesquelles ce concours a été important pour son projet.
  • image
    Un concours qui désormais, livrera le nom de ses lauréats lors d’une grande soirée de l’économie qui se tiendra au Cratère le 12 décembre prochain.
 
Alès Audace 6e, c’est parti !
Le concours à projets créé et organisé par Alès Agglomération a été relancé. Inventeurs et investisseurs de tout poil ont jusqu’au 29 octobre pour déposer leur dossier de candidature.
 

Le développement et la prospérité d’un territoire, c’est avant tout une synergie aussi complexe que fragile entre les forces vives économiques, les populations, les élus et les associations qui s’y expriment. Le concours Alès Audace a bien intégré cet équilibre et le prouve à chaque millésime.

Max Roustan, président d’Alès Agglomération, qui a souhaité créer ce concours et le pérenniser, est très attentif à l’aménagement de l’espace disponible restant sur le territoire : « Nous sommes très contraints, notamment dans la zone sud qui est particulièrement plébiscitée par les entreprises. Au point que nous avons sacrifié une partie du parking du parc des expos pour permettre à une entreprise de se développer. »

Autour de la table, à ses côtés, pour le lancement de cette 6e édition, se trouvaient le président du concours et maire de Saint-Privat-des-Vieux, Philippe Ribot, mais aussi le vice-président de l’Agglo en charge du Développement économique, Jalil Benabdillah, ainsi que le président de l’association Leader Alès, Jean-Paul Bournonville, et le directeur de l’École Mines Alès, Bruno Goubet.

Un concours aux objectifs multiples

Le concours Alès Audace a pour objectif d’encourager les entrepreneurs à faire mûrir leurs idées et les concrétiser, « pourvu que cela participe au développement économique du bassin alésien et à la création d’emplois » a insisté Jalil Benabdillah.

Ce principe, qui est à l’origine du concours, sera une nouvelle fois respecté. Ce qui n’exclut pas quelques nouveautés : au prix du Public de l’an passé, qui avait suscité plus de 4 000 votes, vient se greffer cette année une nouvelle catégorie, le prix “commerce innovant” patronné par la Ville d’Alès.

Une soirée dédiée à l’économie

Mais on innovera aussi pour la soirée de remise des prix qui se tiendra le 12 décembre au Cratère, « afin de pouvoir recevoir plus de monde » a dit le vice-président d’Alès Agglomération. « Le but est aussi d’associer le plus grand nombre d’entreprises, et notamment les grands groupes présents à Alès, pour en faire une véritable soirée dédiée à l’économie. »

Alès Audace en appelle aux énergies de tout le bassin. À commencer par l’un de ses fleurons, l’École des Mines qui, comme s’est réjouit son directeur Bruno Goubet, « est peut-être l’école d’ingénieurs de France la plus impliquée dans la vie de son territoire ».

La participation très active de Leader Alès est une autre illustration de cette synergie qui s’est créée autour du concours, avec la quarantaine de chefs d’entreprise du bassin qui s’investissent « bénévolement auprès des lauréats pour les aider dans leurs premières démarches » a indiqué Jean-Claude Bournonville.

Des lauréats accompagnés

D’ailleurs, deux lauréats de l’an passé en ont témoigné. Emmanuel Girod, coauteur avec Jacques Frison-Roche du projet “Solène R”, qui vise à la récupération de l’énergie industrielle, le dit clairement : « Cet accompagnement par Leader Alès, représenté par Henri Thomas, directeur d’Axens, nous a permis de revoir toute notre approche en direction de l’industrie. Cette aide nous a été très bénéfique ».

Pour Adeline Constance qui, avec Julie Lambert, on créé “L’Accent”, projet de création de cosmétique à base de châtaigne, « le prix Audace et le soutien de l’incubateur de l’EMA ont été un atout précieux pour le lancement de notre projet ». Chacun de ces projets a été récompensé respectivement de 20 000 € et 5 000 € de dotations.

De quoi encourager les plus frileux.

130 000 € de prix

En cinq éditions, le concours Alès Audace a distribué 500 000 € auprès de 39 lauréats. Cette année, 130 000 € seront encore attribués. Alès Agglomération (50 000 €), Ville d’Alès (30 000 €), Alès Myriapolis (25 000 €) et aussi Ecole des Mines (17 000 € de prestations) et Saem Alès (8 000 € de prestations), forment le groupe des partenaires financiers d’Alès Audace.

Les porteurs de projets, dont le jury jugera à la fois de la faisabilité, de la fiabilité et de l’intérêt économique pour le territoire d’Alès Agglomération, peuvent déposer leurs candidatures jusqu’au 29 octobre sur www.ales-audace.fr ou contacter le service Développement économique d’Alès Agglomération au 2, rue Michelet, 30100 Alès

Tél. 04.66.55.84.05

Alès encourage le commerce innovant

Cette nouvelle catégorie soutenue par la Ville d’Alès sera dotée de 30 000 €. Un défi qui vise à encourager, dans le cadre des États généraux du cœur de ville, l’ouverture de nouveaux commerces en centre-ville afin d’en favoriser l’attractivité et le dynamisme.

Les porteurs de projets qui souhaiteront concourir dans cette catégorie devront présenter un dossier qui, à travers des activités innovantes ou des services originaux en direction des clients ou des commerçants, pourrait participer à ce nouvel élan voulu par la municipalité alésienne.

Les candidats devront, lors de leur inscription, remplir une fiche spécifique et dire en quoi leur commerce sera innovant.

À vos plumes !

 
mardi 12 septembre 2017
 
 
 
A lire aussi...
Le centre EPIDE du Gard s’installera à La Grand-Combe
Alès : les saisonniers sont là
Un 6e concours pour les audacieux
Alès Audace 6e, c’est parti !
La Mission Locale Jeunes d’Alès prend position dans les hauts cantons
METRO investit 4 M€ sur Alès
À Salindres, Iris s’agrandit et embauche