Une sécheresse automnale exceptionnelle
Une sécheresse automnale exceptionnelle
Ce lundi 9 octobre, le préfet du Gard a consulté le Comité de suivi de la sécheresse pour faire le point sur la situation hydrologique du département. Les mesures de restriction des usages de l’eau sont maintenues sur Alès Agglomération comme sur la quasi-totalité du Gard.
 

En ce mois d’octobre, le déficit historique de précipitations enregistré depuis six mois amplifie les tensions sur les cours d’eau et sur les nappes phréatiques dans la majeure partie du département.

Le soutien du débit du Gardon, actuellement assuré par le barrage des Cambous, pourra être prolongé jusqu’à la fin octobre. Pour la Cèze, le soutien d’étiage assuré par le barrage de Sénéchas s’arrêtera d’ici quelques jours.

Selon Météo-France, aucune précipitation permettant d’amorcer une recharge des nappes et des cours d’eau n’est attendue dans les deux prochaines semaines. Dans ces conditions, la crise sécheresse à caractère déjà exceptionnel pour la saison pourrait encore se dégrader. Dès lors, l’utilisation de l’eau doit être strictement réservée aux usages prioritaires.

Restriction de l’usage de l’eau

Les communes d’Alès Agglomération sont toujours placées en niveau d’alerte “crise”. Dans ce cas, rappelons les mesures de restriction des usages de l’eau qui sont actuellement en vigueur :

Seuls sont autorisés l’abreuvement des animaux et les usages prioritaires de l’eau, concourants à l’alimentation en eau potable des populations, à la survie des espèces aquatiques, à la sécurité civile et à la salubrité publique.

Le détail des mesures : Préfecture du Gard

Face à cette situation de crise, les services de police de l’eau ont renforcé les contrôles sur le département pour vérifier le respect des mesures de restriction des usages de l’eau. Les principales infractions constatées portent sur l’arrosage des pelouses et des stades. Le non respect des dispositions de l’arrêté sécheresse peut être sanctionné d’une contravention de 5ᵉ classe, pouvant aller jusqu’à 7 500 € pour les personnes morales et 1 500 € pour les particuliers.

 
mardi 10 octobre 2017
 
 
 
A lire aussi...
Alès, the french Pittsburgh !
Max Roustan rencontre le maire de Pittsburgh
RIVE : l’avenir mondial de la mobilité durable se joue aussi à Alès
Ordures ménagères : changement de tournée dans 18 communes
Sécheresse : 21 communes de l’Agglo en “catastrophe naturelle”
Les abeilles des Camélias ont ouvert leurs ruches
Les passes à anguilles sont opérationnelles