Quatre-vingts experts en karstologie et sédimentologie réunis à Alès
  • image
    Professionnels et chercheurs échangeront et partageront leurs travaux à travers des conférences, ateliers et excursions documentées en Cévennes.


  • image
    Max Roustan, maire d’Alès, et Jalil Benabdillah, conseiller municipal, ont accueilli, mercredi 30 août, dans la salle des États de la mairie, près de quatre-vingts experts de la karstologie et de la sédimentologie.
  • image
    Les Cévennes sont un terrain propice d’études car ici cohabitent de grandes quantités d’eau souterraine et de grandes nappes de sédiments.
 
Quatre-vingts experts en karstologie et sédimentologie réunis à Alès
Durant quatre jours, sont organisés des conférences, des ateliers et des excursions en Cévennes afin de croiser les connaissances et les bonnes pratiques entre spécialistes des roches calcaires et des bassins sédimentaires.
 
Max Roustan, maire d’Alès, et Jalil Benabdillah, conseiller municipal délégué à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, aux relations avec l’École Mines Alès, ont accueilli, mercredi 30 août, dans la salle des États de la mairie d'Alès, près de quatre-vingts experts de la karstologie et de la sédimentologie.
Une rencontre organisée par l’École Mines Alès (EMA), le groupe Total et l’association montpelliéraine Terinov sur une terre où la problématique de la gestion de l’eau, comme l’a rappelé Max Roustan, est cruciale.
« L’idée de cette rencontre est de créer une émulation entre des spécialistes des karsts (roches calcaires) et des sédiments » explique Anne Johannet, directrice du Laboratoire de Génie de l’Environnement Industriel (LGEI) de l’EMA.

Des conférences et des excursions

Durant quatre jours, étudiants, professionnels et chercheurs échangeront et partageront leurs travaux à travers un cycle de conférences et d’ateliers et sur le terrain en réalisant des excursions documentées sur les lieux d’études en Cévennes.

« C’est une véritable chance pour moi d’être ici car je vais pouvoir rencontrer des personnes que je pensais ne jamais approcher » explique Yannick Fogue Djombou, doctorant à l’EMA travaillant en partenariat avec le Parc national des Cévennes sur l’apport en lauze calcaire dans le Massif central.
Les Cévennes sont en effet un terrain propice, comparable au bassin du Golfe, où cohabitent de grandes quantités d’eau souterraine et de grandes nappes de sédiments, plus communément appelées pétrole. Ce workshop consiste à analyser les interactions entre les karsts et les bassins sédimentaires.

 
jeudi 31 août 2017
 
 
 
A lire aussi...
Alès, the french Pittsburgh !
Max Roustan rencontre le maire de Pittsburgh
RIVE : l’avenir mondial de la mobilité durable se joue aussi à Alès
Quatre-vingts experts en karstologie et sédimentologie réunis à Alès
Les passes à anguilles sont opérationnelles
Une sécheresse automnale exceptionnelle
Sécheresse : l’usage de l’eau encore restreint jusqu’au 15 novembre